Le Prolapsus chez la femme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le prolapsus génital (« descente d’organes » dans le langage courant) correspond au glissement vers le bas, dans le vagin, d’un ou plusieurs organes pelviens (situés dans le petit bassin). 

 

Ceux-ci appuient et déforment la paroi vaginale, jusqu’à s’extérioriser au-delà de la vulve. Le prolapsus est transitoire ou permanent.

 

Le prolapsus génital peut concerner :

  • le compartiment antérieur (vessie) constituant une cystocèle au niveau vaginal

  • le compartiment moyen (col et corps de l’utérus) constituant une colpocèle et une hystéroptose

  • le compartiment postérieur (péritoine du cul de sac de Douglas et rectum) constituant une élytrocèle et une rectocèle

 

Le prolapsus génital est consécutif aux efforts de pression répétés sur le petit bassin (ou « périnée »).

Dans la plupart des cas, les prolapsus génito-urinaires sont favorisés par :

  • les grossesses ;

  • des traumatismes obstétricaux, notamment lors des accouchements  (longs ou difficiles avec déchirure du périnée, naissance d’un très gros bébé, etc.) La majorité des lésions secondaires à un accouchement par voie naturelle se réparent progressivement, mais un prolapsus peut parfois réapparaître des années plus tard ;

  • des altérations au niveau des muscles ou des tissus entre les organes, secondaires au vieillissement, à la carence en œstrogène après la ménopause, à certaines carences nutritionnelles, ou à l’obésité ;

  • des complications suite à des gestes chirurgicaux touchant les organes pelviens ;

  • une hyperpression intra-abdominale répétée. Elle peut être due à une pratique sportive intensive, à des ports de charges répétés mais aussi à une toux chronique ou à une constipation sévère et chronique ;

 

En fonction de l’organe (vessie, utérus, rectum) concerné par le prolapsus génital, la symptomatologie des patientes va varier et pourra associer :

- une pesanteur pelvienne, notamment en fin de journée +/- impression de « boule » au niveau du vagin

- un inconfort voire des douleurs pendant les rapports sexuels

- des signes urinaires comme la pollakiurie (envies fréquentes), l’urgenturie (envies impérieuses d’uriner), des fuites par urgenturie ou à l’effort

- une constipation ou au contraire des fuites de gaz ou de selles.

 

Le prolapsus génital est pris en charge aujourd’hui dans des unités de perinéologie (unité SOS Périnée).

La perinéologie est une spécialité pluridisciplinaire associant des urologues, des gynécologues, des gastro-entérologues, des radiologues, des chirurgiens digestifs et des kinésithérapeutes.

La perinéologie a pour but de traiter les prolapsus (descente d’organe de la vessie, de l’utérus ou du rectum, tous les types d’incontinence ou difficultés d’évacuation urinaire ou fécale, les douleurs pelviennes chroniques…

Ces troubles sont très souvent associées ou interdépendants, si bien que la correction isolée d’un problème peut en démasquer secondairement un autre. L’association des différentes compétences médicales permet d’éviter cet écueil.

Au sein de notre établissement, les patientes porteuses d’un prolapsus pelvien sont évaluées lors d’un hôpital de jour de perinéologie associant un ou plusieurs praticiens (urologue, gastro-entérologue, radiologue) dans le cadre de l'unité de périnéologie SOS Perinée.

Les patientes désireuses d'une prise en charge de leur prolapsus peuvent contacter directement le Centre d'Urologie de Lille ou utiliser le numéro unique de coordination des hôpitaux de jour de perinéologie SOS Perinée.

Lors de cette journée, les examens nécessaires à l’exploration du trouble de la patiente sont réalisés en fonction de leur symptômes (bilan urodynamique, cystoscopie, IRM pelvienne dynamique et manométrie anorectale).

Le dossier des patientes est discuté en réunion pluridisciplinaire de perinéologie afin d’orienter chaque patiente vers le traitement le plus adapté (kinésithérapie, traitement médical, traitement chirurgical).

 

Nos réunions multidisciplinaires de perinéologie rassemblent des urologues, gastro-entérologues, chirurgiens digestifs, gynécologues, radiologues spécialisés, infirmières et kinésithérapeutes spécialisées.

 

Si la correction chirurgicale est requise,  en cas d'atteinte de différents compartiments (vessie, utérus, rectum), l’intervention pourra être réalisée en un seul temps par collaboration de plusieurs patriciens.

La correction chirurgicale de référence du prolapsus pelvien consiste en la réalisation d'une promontofixation coelioscopique, que les praticiens du Centre d'Urologie pratiquent de manière régulière. Les alternatives thérapeutiques par pessaires, chirurgie par voie basse non prothétiques sont également discutées avec les patientes.

 

En cas d'incontinence urinaire associée au prolapsus, une prise en charge spécifique est proposée à l'issue du bilan et de la concertation multidisciplinaire.

Pour plus d'informations sur les traitements de l'incontinence urinaire disponibles au Centre d'urologie de Lille: 

 

 

 

Source : Ameli santé / HAS

Capture d’écran 2020-11-18 à 21.17.04.pn
Perinée féminin ou petit bassin
Définition de la perinéologie
Facteurs de risque du prolapsus
Diagnostic
Prise en charge

La périnéologie est une spécialité de l'urologie qui traite de la sphère périnéale (petit bassin).

L'équipe du Centre Urologie de Lille comporte des urologues spécialisés dans la prise en charge de ces indications et participe à SOS Perinée, structure multidisciplinaire dédiée à la périnéologie de l'Hôpital Privé de La Louvière.

Les patientes désireuses d'une prise en charge de leur prolapsus peuvent contacter directement le Centre d'Urologie de Lille ou utiliser le numéro unique de coordination des hôpitaux de jour de perinéologie SOS Perinée.

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

Les différents types de prolapsus