Le Cancer de Vessie

et des voies excrétrices supérieures

Le cancer de vessie représente le 5ème cancer le plus fréquent concernant principalement l​es hommes (environ 5 hommes pour 1 femme).

Les facteurs de risques reconnus sont essentiellement le tabagisme et l'exposition professionnelle à certains toxiques (Amines Aromatiques, Hydrocarbures Polycycliques, Solvant Chlorés...).

L'hématurie (sang dans les urines) constitue le principal signe d'appel clinique. L'existence d'une hématurie ne doit jamais être considérée comme normale, même sous médicament anticoagulant et doit toujours conduire à un bilan urologique.

Le diagnostic du cancer de vessie repose sur l'imagerie (échographie, uroscanner) et la réalisation d'une fibroscopie vésicale.

Au sein du Centre d'Urologie, la fibroscopie est réalisée en soins externes avec des endoscopes souples sous anesthésie locale.

Diagnostic du cancer de vessie
Différents stades de tumeurs de vessie
Tumeurs de vessie visibles en uroscanner

Le traitement initial d'un cancer de vessie va être réalisé par résection transurétrale sous anesthésie. Les prélèvements réalisés lors de ce geste sont analysé pour définir le stade et le grade d'agressivité de la tumeur. 

Les urologues de notre cette ont la possibilité de guider leur résection par photosensibilisation Hexvix, si nécessaire.

En fonction de ces résultats et du bilan d'extension, le patient est orienté vers la thérapeutique la plus adaptée pour lui :

  • Surveillance en cas de tumeur de vessie n'infiltrant pas le muscle de faible risque

  • Instillations d'Amétycine endovésicale en cas de tumeur de vessie n'infiltrant pas le muscle de risque intermédiaire

  • Instillations de BCG endovésicale en cas de tumeur de vessie n'infiltrant pas le muscle de risque élevé

  • Notre centre participe à l'essai clinique ALBAN évaluant l'apport d'une immunothérapie à la BCGthérapie

  • chimiothérapie néoadjuvante et chirurgie ablative (cystoprostatectomie, pelvectomie antérieure) en cas de lésion infiltrant le muscle localisée

  • traitement médical par chimiothérapie +/- radiothérapie +/- immunothérapie en cas de lésion métastatique

En cas d'ablation de la vessie (cystoprostatectomie, pelvectomie antérieure), les praticiens du Centre d'Urologie discutent et orientent leur patient vers la dérivation urinaire la plus appropriée à leur situation (remplacement vésical par néovessie, dérivation urétéral-iléale de type Bricker, urétérostomies).

Si cela est réalisable, il peut être discuté de pratiquer la cystoprostatectomie ou la pelvectomie antérieure sous coelioscopie robot-assistée.

Traitement du cancer de vessie

Les tumeurs des voies excrétrices (TVES) appartiennent à la famille des carcinomes urothéliaux (dont le cancer vésical est le principal representant). Elles peuvent toucher l'uretère, le pyélon ou les calices.

Les TVES sont relativement rares (5% des carcinomes urothéliaux).

Comme pour la vessie, le principal signe d'appel d'une TVES est l'hématurie (sang dans les urines).

Son diagnostic repose sur l'imagerie (uroscanner), la cytologie et éventuellement l'ureterorenoscopie souple (exploration endoscopique de l'uretère, du pyélon et des calices).

En fonction du stade et de l'agressivité de la lésion, le patient est orienté vers la thérapeutique la plus adaptée pour lui:

      (ureterectomie segmentaire)

  • Traitement radical par néphroureterectomie (sous coelioscopie robot assistée si le stade le permet)

  • Traitement radical par néphroureterectomie et chimiothérapie en cas de lésion localisée agressive

  • Traitement médical par chimiothérapie en cas de lésion métastatique

Les tumeurs de la voie excrétrice supérieure
 
 
 
Principe de l'ureteronephroscopie souple diagnostique

Centre d'Urologie de LILLE

Centre Urologie Lille, Urologue à Lille et sur la Métropole Lilloise

Consultations du Lundi au Vendredi :  8h30 - 19h00

Urgences urologiques 24/24h sur le site de l'hôpital Privé de La Louvière à Lille 

Lille : 03 20 12 12 90

Marcq en Baroeul : 03 20 89 78 26

Bailleul/La Gorgue/Lesquin : 03 20 12 12 90

Seclin: 03 20 12 12 90 ou 03 20 32 32 00

Urgences urologiques: 03 20 15 77 13

  • 104106
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Noir LinkedIn Icône